Employés indiscrets… Qui a vraiment vos Données sous les yeux ?

Pensez-vous que vos données soient en sécurité ?

Faites-vous confiance aux entreprises qui traitent vos données ? (Google, la SNCF, PayPal etc…)

Eh bien… Peut-être que vous devriez remettre en cause cette confiance.

Entre vols, employés indiscrets, et partages, vos données sont peut-être sous les yeux de plus de monde que vous ne le croyez.

Les employés indiscrets

Que feriez-vous si vous pouviez accéder aux messages privés, déplacements, photos etc… d’une personne… par exemple votre ex, votre conjoint(e), votre conquête ou une star ?

Est-ce que vous iriez fouiller dans son intimité et sa vie privée ?

Visiblement, quand la tentation est trop grande, c’est souvent le cas.

Les affaires sont rarement rendues publique, mais si vous cherchez un peu, vous trouvez.

Uber avait par exemple un mode « God View » qui permettait de suivre les déplacements de voitures Uber dans une ville. Attaché à ça, il y avait aussi le détail des trajets et l’identité et autres données sur le passager.

Tous les employés sans restrictions avaient accès à ce mode.

Trop tentant. Des employés ont donc suivi le déplacement de personnalités politiques haut placé, de célébrité (genre Beyoncé), ou d’ex conjoint(e)s.

Facebook a de son côté viré plusieurs employés qui espionnaient des utilisateurs. Là aussi, l’espionnage d’ex est de la partie.

Chez Snapchat, il y avait l’outil SnapLion, à la base conçue pour satisfaire les demandes d’informations des autorités, qui permettait à certains employés d’accéder à des informations sur l’emplacement, les photos enregistrées, le numéro de téléphone, l’adresse électronique.

Et là aussi des abus concernant des employés qui espionnaient des utilisateurs ont été constatés.

Chez Ring, une société d’Amazon qui commercialise des sonnettes et caméra connecté, les employés avaient accès à des enregistrements vidéo, voir carrément à de la vidéo en direct.

Ils ont donc pu visionner des moments intimes, et la pratique était tellement commune que certains d’entre eux plaisantaient pour savoir si tel ou tel était parvenu à ramener chez lui un rendez-vous romantique…

Chez Twitter, c’est carrément 2 anciens employés qui sont accusés d’espionnage pour le compte de l’Arabie Saoudite. Ils ont notamment pu accéder à des informations sur des critiques du Royaume.

Et c’est sans compter les enregistrements audio des assistants vocaux (Alexa, Google Home, Siri, Cortana, Facebook) et autres, auxquelles les employés avaient parfois accès et qui ont pu écouter, des discussions médicales, des personnes chanter sous la douche, des moments intime etc…

Ces enregistrements étaient parfois liés aux comptes (donc nom, adresses…), ou alors les enregistrements permettaient d’identifier la personne (la personne disait son adresse etc..).

Peut-être que certaines personnes vont se dire « ‘Ok, peut-être qu’on lit mes mails, qu’on m’écoute ou qu’on me regarde, et alors ? » « De toute manière, je ne connais pas ces personnes » « je n’ai rien à cacher »

Peut-être que vous n’avez rien à cacher. Mais peut-être que vous n’avez pas tout a montrer non plus.

Et vous avez le droit.

Ce n’est pas parce que vous ne montrez pas certaines choses, que ces choses sont forcément mal ou illégal.

Regardez :

  • Vous fermez la porte des toilettes ou de la salle de bain ? Pourtant est-ce que vous faites quelque chose de mal ou d’illégal à l’intérieur ?
  • Vous avez des rideaux ? Est-ce qu’ils vous servent à cacher des activités immorales ou illégales ?
  • Est-ce vous dite certaines choses à vos amis que vous ne dites pas à vos parents ? Et est-ce que ces choses sont immorales ou illégales ?
  • Est-ce que vous partagez vos goûts musicaux avec tout le monde ?

Si l’on cache quelque chose, ce n’est pas forcément parce que c’est illégal ou immoral.

C’est juste que l’on n’a pas envie de montrer tout à tout le monde.

Vous avez le droit de choisir quoi montrer à qui. Et garder certaines choses juste pour vous.

C’est l’intimité. Ou de la compartimentalisation (le terme pour désigner vos diverses identités avec diverses personnes)

C’est ce qui nous permet d’expérimenter des nouvelles choses et de pouvoir évoluer.

C’est ce qui permet de faire de l’introspection.

Et c’est aussi parfois ce qui permet de nous protéger légitimement.

Si vous êtes constamment analysé et jugé vous n’êtes pas vraiment libre de votre évolution.

On sait que quand quelqu’un se sent surveillé, il se comportera différemment de s’il n’était pas surveillé.

Qu’est-ce que vous pouvez faire contre ça ?

3 choses :

  • Limiter votre fuite de données (Vous pouvez suivre ce guide. Ou fouillez ici)
  • Limiter votre utilisation de site qui collectent beaucoup de données comme Facebook, Google & Co.
  • Trouver des alternatives qui sont chiffrées de bout en bout (de cette manière, vous et uniquement vous pouvez accéder à vos données)

Vous savez maintenant pourquoi il faut éviter qu’on est trop de données sur vous :

Parce que si vos données ne sont pas chiffrées, un employé de l’entreprise un peu trop curieux peut fouiller dans votre vie privée.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier des